Chaud Bouillon nous concocte de belles choses

2 Mai 2024

Cette petite pépite food a fait de la transition alimentaire sa priorité.

Toc, toc, toc Chaud Bouillon nous voilà ! Voisines du lieu, c’était très facile pour nous d’aller y faire un tour pour goûter les dwichs de Prarélo, puis encore un petit tour pour goûter les burgers de Bierbuik et encore un petit tour… mais ce coup-ci pour rencontrer Nicolas, le directeur des projets de Chaud Bouillon qui a plein de belles idées à développer pour ce lieu qu’il souhaite incontournable sur Fives !

Allez je suis sûre que vous connaissez déjà le lieu mais on va faire un petit récap’ : Chaud Bouillon est un lieu de cuisine(s) qui mélange à la fois transition alimentaire et vie culturelle.

C’est-à-dire qu’il y a plusieurs espaces qui cohabitent ensemble :

  • Le plus évident et le plus visible, c’est le food court avec ces dizaines de restaurateurs qui font tous plus saliver les uns et les autres.
  • Sur le côté, caché dans les bureaux, on peut trouver la cuisine pour les pros avec l’incubateur Baluchon, qui permet d’allier accompagnement pour créer une entreprise alimentaire aujourd’hui et cuisine sur place !
  • Au-dessus du food court, nous avons la cuisine partagée et commune, un lieu solidaire où on peut apprendre à cuisiner, faire des ateliers sur le bien manger ou partager un repas. Ces événements sont à destination des particuliers via des associations de quartier, allez jeter un œil au programme !
  • Et enfin, derrière le lieu, on retrouve une ferme urbaine, un espace expérimental et foisonnant où on retrouve plein de produits locaux prêts à être consommés !

Cette petite pépite food qui vient tout juste d’ouvrir, est en réflexion et élaboration depuis 2019 et a fait de la transition alimentaire sa priorité, Nicolas nous raconte l’ambition prévue pour le lieu.

La première ambition est de rendre le lieu accessible, car sans accessibilité, pas de transition alimentaire. C’est déjà le cas concernant la cuisine partagée mais c’est un enjeu à saisir par les restaurateurs sur place. “Il faut que ça puisse parler à tout le monde, et ça c’est le premier enjeu !”

Sur place, les restaurateurs sont engagés dans une démarche vertueuse, ils ont de beaux projets alimentaires, des logiques d’approvisionnements réfléchis, etc. et ils veulent aller plus loin ! Chez Chaud Bouillon, ils vont travailler collectivement de manière hebdomadaire ensemble de leur base existante pour faire l’alimentation de demain.
Leurs prochaines questions vont être : comment faire pour réduire l’empreinte carbone de nos livraisons, comment faire pour réduire nos déchets, comment accompagner le public sur le bien manger, comment faire pour accompagner des filières en réseaux hauts-de-France, etc. Leur volonté est d’avoir une vision à moyen et long terme et de se mettre de vrais objectifs chiffrés.

En plus de ça, Chaud Bouillon a la volonté de faire aussi des réunions régulières avec les voisins volontaires du quartier pour que ceux-ci puissent co-construire le lieu à leur image et donner leur avis. “Notre priorité, en terme d’impact, est de nourrir les habitants du quartier d’abord” nous raconte Nicolas. “On veut que les gens se parlent entre colocataires, pour faire de Chaud Bouillon un lieu de réunions et d’impulsions entre différents acteurs”. “On adore quand les particuliers des associations qui viennent cuisiner en haut, viennent regarder les restaurateurs faire leurs préparations en bas”.

Vous voulez une bonne nouvelle ?

Chers travailleurs ou freelances nomades, dès le 15 mai Chaud Bouillon ouvrira ses portes du mercredi midi au dimanche soir ! Pour rappel, ce lieu est gratuit et accessible tout le temps, même quand les restos sont fermés. Si vous voulez venir y travailler de temps en temps, jouer à la belote ou déguster un petit plat entre collègues, venez vous appropriez les lieux, il est ouvert pour vous et pour les habitants.

Tu savais toi ?

Mieux manger ça passe en priorité par l’organisation et l’anticipation des repas, eh oui ! En s’y prenant à l’arrache, la tentation est grande d’acheter n’importe quoi chez n’importe qui, à savoir un plat préparé sans grande qualité. 

En préparant en amont, on a les bons ingrédients et les bonnes recettes prévues d’avance !

À lire aussi

Les tisseurs de liens de Tissel

Les tisseurs de liens de Tissel

« Tissel, tisseurs de liens depuis des générations. »Aujourd’hui, en route pour Roubaix avec une petite devinette ...
Aux premières loges

Je veux ma
newsletter

Suivez toute l’actu, les portraits, les articles et les infos à ne pas manquer sur les réseaux
et en vous inscrivant à notre newsletter.

Viens boire un petit coup à la maison.
Viens boire un petit coup à la maison.