La fête de la Soupe et sa louche d’Or

“Y a un côté marrant dans la fête de la soupe mais dans le fond il y a vraiment l’idée de “Comment rendre la culture accessible ? qui est importante”.

 

Aujourd’hui, on part pour du 100% made in Wazemmes ! Rendez-vous devant les Halles avec Emmanuelle, directrice de l’association ATTACAFA et Laurent Petit, psychanalyste urbain, pour qu’ils nous en disent plus sur le livre qu’ils viennent de coéditer avec les Éditions Invenit : “A la soupe ! 20 ans d’un festival”. 

 

Eh oui, la traditionnelle fête de la Soupe de Wazemmes est à l’honneur !

 

Pour les non natifs de Lille, c’est une fête populaire, un endroit de rencontre entre les gens et la musique et c’est aussi un concours de la meilleure soupe de l’année ! 

 

“C’est, je crois, en septembre 2000, on revenait un soir de la fête de la rue de la Barre et on s’est retrouvé au Relax pendant une charge de CRS. On s’est dit que c’était Lille 2004 qui commençait et qu’on allait devoir dégager. Il fallait au contraire que Wazemmes ne se laisse pas faire, que Wazemmes s’affirme et c’est comme ça qu’on a eu l’idée du festival de la soupe”.

Fort de cette envie d’organiser une fête à Wazemmes, ils réfléchissent et imaginent le mot S.O.U.P.E (Symbole d’Ouverture et d’Union des Peuples Européens) banco, tout part de là. 

 

Depuis, le festival existe depuis 20 ans et rien de tel que compiler toutes ces années dans un livre pour le souligner. Ainsi sont immortalisées à chaque page, les recettes, la musique, les gens, bref tout ce qui fait le festival ! Ils ont profité du confinement pour le mettre en forme et retrouver les gagnants, les interviewer, faire une chronologie des différentes années, les programmations. Une vraie enquête !

 

À l’écriture : Laurent Petit qui a commencé l’aventure de la fête de la Soupe en tant que performers pour le festival, montant des stands de soupes en sachet par exemple “Une hérésie ! Interdit par la loi de la soupe !”. Puis il est devenu participant plusieurs années jusqu’à sa promotion en 2017 où il a été choisi pour être Président du jury afin de noter les soupes. “Y a un côté marrant dans la fête de la soupe mais dans le fond il y a vraiment l’idée de “Comment rendre la culture accessible ? qui est importante”. Pour lui le festival est une réussite d’ouverture culturelle et l’écriture du livre lui a permis de rendre hommage au festival.

 

Dans le livre, on peut retracer toutes les éditions avec les gagnants, des sélections de photos, les groupes de musique et la recette gagnante qui a été refaite exprès pour l’occasion. “Personne n’a jamais été malade avec nos soupes ! C’est incroyable.” Plusieurs pages thématiques avec des extraits de spectacles, de concert, l’historique du festival, les affiches, viennent rythmer le tout. Le livre est travaillé, grâce à Invenit, pour être aussi en réalité augmenté, grâce à une application gratuite ! Sur certaines pages, il est possible de découvrir la playlist de l’année, le photomasoupe, des reportages, des souvenirs et plein de surprises !

 

 

 

 

Où lire “À la soupe ?”

Le livre est disponible dans toutes les librairies comme le Furet du Nord, la Fnac, Cultura, le Bateau livre, le Biglemoi, etc.
Vous pouvez même le commander en ligne, comme ici par exemple : https://www.lebateaulivre.fr/livre/20080822-a-la-soupe-20-ans-d-un-festival-laurent-petit-invenit

 

 

Ils ont participé au livre :

 

Dominique Tourte : Directeur artistique, invenit.fr
Christelle Leveugle : Graphiste, invenit.fr
Adèle Bodiguel : chargée de développement, invenit.fr
Emmanuelle NIQUET-CHÂTELET : ATTACAFA
Laurent Petit : ANPU

Tu savais toi ?

Le trophée est un vrai trophée plaqué Or imaginé et créé par Argentophile, un orfèvre qui est basé sur Saint Maurice.
Icône Mes Voisines pour demande de bilan

Les bonnes nouvelles

Recevez les futurs portraits des voisins directement dans votre boîte mail ! Vraies astuces et fausses infos pour consommer bien et dans le coin !

[mailjet_subscribe widget_id="2"]