Les mille et une idées des Paniers de Léa

“On veut placer l’alimentation saine et durable au cœur des entreprises.”

 

Ils sont acteurs du bien manger sur la métropole Lilloise depuis longtemps déjà et ils nous intriguent, alors allons les voir ! Toc, toc, toc les Paniers de Léa, c’est nous, racontez-nous un peu votre histoire !

 

On rencontre Bastien, un des fondateur, dans leur entrepôt au Port Fluvial pour parler des Paniers de Léa.

L’entreprise souhaite favoriser une alimentation saine et durable, avec une approche joyeuse et conviviale par le biais d’animations en entreprise. 

 

C’est un projet qui existe depuis 12 ans déjà, c’est l’histoire de deux amis d’enfance qui se recroisent adultes et qui ont envie d’entreprendre. Ils cherchent des idées dans tous les sens, font des études de marché, jusqu’au jour où l’un des deux annonce : “J’ai une idée, je voudrais développer les circuits courts dans la métropole Lilloise, est-ce que ça te dit ?” 

“Ouais, carrément !” répond aussitôt Bastien. “Je n’y connais rien en fruits et légumes et ça n’est pas une passion personnellement mais ça a du sens et ça c’est très important pour moi. Cette notion de sens va orienter tout mon parcours entrepreneurial. Pourquoi est-ce que je le fais ? Est-ce que ça respecte les valeurs de l’entreprise ? Est-ce que ça a du sens ? Ce sont des questions que je vais me poser en permanence.” Leurs valeurs sont posées : simplicité, proximité, convivialité, responsabilité vont guider les paniers de Léa dans toutes leurs aventures !

 

Et quelle aventure ! Les paniers de Léa vont avoir trois grandes évolutions :

Leur premier objectif est de livrer des paniers en circuit court dans les quartiers de Lille, sur le modèle des réunions tupperwares, entre femmes ! D’où le prénom Léa qui était le prénom le plus donné en 2010 !

Les fruits et légumes de leurs paniers viennent de producteurs engagés qui répondent à une charte de produits responsables, ils viennent des Hauts-de-France et d’ailleurs “car tout le monde ne veut pas manger que des pommes et des poires en hiver”.

 

C’était un modèle très compliqué à mettre en place jusqu’à ce qu’une entreprise leur dise “On adore vos valeurs et vos produits, on va acheter vos paniers et les mettre à disposition dans les salles de pause”. Bingo, deuxième évolution, ils décident de vendre des paniers de fruits et légumes en entreprise ! Et là, ça cartonne, les entreprises leur demandent des bar à jus, des marchés de fruits et légumes, des food corner, etc. Plein de nouvelles animations et demandes qui leur donnent l’impulsion pour leur troisième évolution !

 

Avec l’aide du réseau Alliance, ils décident de ne plus vendre des fruits et légumes mais de vendre une alimentation. “On veut placer l’alimentation saine et durable au cœur de notre démarche, en livrant des paniers de fruits en entreprise par exemple, mais aussi en faisant des animations, des ateliers de prévention. Ces moments vont nourrir la vie d’une entreprise et donner envie d’aller vers cette alimentation.” 

 

Et oui, c’est vrai qu’on passe pas mal de temps en entreprise et qu’on y mange quasiment tout le temps ! Alors autant en profiter pour faire appel au Panier de Léa pour concocter des ateliers cuisine anti-gaspi, des animations de vélo à smoothie, de stand de blind-test d’eaux aromatisées, des enquêtes sur les légumes oubliés, des bars à jus, et bien d’autres encore !

 

 

Les Paniers de Léa s’engage à être anti-gaspi !

Et oui, avec le covid et les confinements qui s’enchaînent, les fruits ne peuvent plus être livrés en entreprise et le 16 mars Bastien se retrouve avec deux tonnes de fruits mûrs sur les bras. Help ! Il fait aussitôt un appel à mobilisation sur les réseaux sociaux qui marche du tonnerre, voilà 350 personnes volontaires pour sauver les fruits et éviter le gaspillage. Rebelotte, une autre fois avec des avocats en fin de saison qui ont trop mûri pendant le transport et que 100 personnes viennent sauver avant péremption rapide !

 

Ainsi naît leur nouvelle idée “Mon Panier Anti-gaspi” à retrouver ici : monpanierantigaspi.com

En général, jusqu’à 30% des produits des producteurs sont jetés pour de multiples raisons :  poireaux trop petits, tomates trop mûres, potimarrons non-calibrés. Alors, vous aussi, sauvez les légumes !

 

Tu savais toi ?

Les fruits et légumes en grande surface sont tous calibrés pour être à peu près de la même taille, de la même couleur, avec la même texture. Ils sont calibrés et choisis pour être beaux. Mais dans la nature, ça ne marche pas comme ça, parfois ils sont petits, fins ou encore avec des bosses et c’est tout à fait possible de les manger aussi, ça ne change pas leur goût !
Icône Mes Voisines pour demande de bilan

Les bonnes nouvelles

Recevez les futurs portraits des voisins directement dans votre boîte mail ! Vraies astuces et fausses infos pour consommer bien et dans le coin !

[mailjet_subscribe widget_id="2"]